Accueil / Actualités / Comment adapter un épisode de dessin animé en roman ?

Comment adapter un épisode de dessin animé en roman ?

18/05
Depuis quelques années, Bamboo adapte des épisodes des séries animées Sisters et Jamie a des tentacules en romans destinés aux jeunes lecteurs. Mais comment se passe l'adaptation d'un support à un autre ? Que faut-il garder, supprimer, modifier ? François Vodarzac nous dévoile tous ses secrets !
 
 
Quelles sont les étapes pour adapter un épisode de dessin animé en roman ?
 
Je commence toujours par regarder plusieurs fois l’épisode à adapter (4 ou 5 fois d’affilée). Ça me permet d’identifier les scènes fortes, celles qu’il faudra étoffer, celles qui sont redontantes et qu’il faudra raccourcir. Ensuite, je découpe l’épisode en 8 ou 9 chapitres de façon à structurer le roman. Il faut parfois réaménager la succession des scènes pour que cela reste lisible. Puis j’écris un premier jet. Une fois terminé, je vais le relire et le relire encore pour l’améliorer jusqu’à en être satisfait.
 
 
Combien de temps te faut-il pour écrire une adaptation ?
 
Il faut compter une dizaine d’heure entre l’écriture, la réécriture et les corrections pour mener à bien une adaptation d’un épisode de 11 minutes.
 
 
Quelles sont les principales différences entre un épisode de dessin animé et son adaptation en roman ?
 
En roman, il faut donner à voir. Il faut donc décrire et donner du rythme à ce qui peut prendre une demi-seconde à l’écran. Il faut aussi étoffer les personnages, leur inventer un passé, des mini-intrigues pour que le roman ressemble à un vrai roman et non à une description simple des scènes du dessin animé. Même si c’est une adaptation, j’y mets beaucoup de souvenirs personnels, de situations vécues.
 
 
Est-ce que tu regardes religieusement tous les épisodes d'une série animée pour pouvoir écrire leur adaptation en roman ?
 
Pas religieusement, mais j’en regarde pas mal. Il peut m’arriver de piocher un dialogue rigolo ou une scène d’action sympa dans un autre épisode pour l’intégrer à l’adaptation. Le but, c’est que le roman soit cool à lire pour le jeune lecteur.
 
 
Concernant Les Sisters TV dont tu as signé l'adaptation des premiers tomes, est-ce que tu devais te référer également à la BD ?
 
Pour Les Sisters TV, il était évident qu’il y avait tout l’univers Sisters à prendre en compte. J’avais donc tout le loisir d’intégrer une situation de la BD dans les romans, d’ajouter un personnage inédit. De toute façon, avec les nombreuses aventures des deux frangines en BD, j’avais largement de quoi remplir les trous dans les intrigues.
 
 
Es-tu lecteur de littérature jeunesse ? Comment fais-tu pour avoir cette plume si jeune ? As-tu de jeunes relectrices ou relecteurs sous la main ?
 
Je reste un gamin. Dans ma tête, je n’ai pas plus de 10 ou 12 ans ! Je lis encore des romans jeunesse, des BD et des magazines pour les enfants. Je n’ai donc pas trop de mal à écrire pour ce lectorat. J’ai deux relecteurs à la maison, mais ils préfèrent Harry Potter et les mangas à mes petits romans. Que voulez-vous, c’est comme ça !
 
Merci François !
| Contactez-nous |